Actualités

Odile Desforges, ex-cadre dirigeant chez Renault, revient sur son parcours scolaire à l’école Hattemer. Entre souvenirs et constats, elle dresse le portrait d’un enseignement à distance, structuré et exigeant, qui l’a aidé à mener une belle carrière.

 

 

Cette vidéo est un des nombreux témoignages d’anciens élèves ayant trouvé tout leur épanouissement personnel et professionnel en passant par l’école à domicile.

Retrouvez ci-dessous le texte de la vidéo :

Quel souvenir gardez-vous de votre passage dans cet établissement ?

Odile Desforges : « J’ai fréquenté le cours Hattemer dans les années 60. J’en garde un souvenir à la fois lointain et très présent, en raison des deux rythmes auxquels nous étions soumis : le rythme du cours, très fort, avec le contrôle des connaissances, et le rythme de la semaine entre les deux cours où l’apprentissage se construit étape par étape. »

Quelle a été l’influence de cette scolarité sur la suite de votre parcours professionnel ?

Odile Desforges : « Cette scolarité m’a donné beaucoup d’atouts. En premier point, des bases solides, notamment dans l’analyse logique et la structuration de la pensée. En deuxième point, une exigence dans la qualité du travail à fournir. Je la dois sans doute au cours lui-même et à l’accompagnement de ma mère. En troisième point, la méthode Hattemer impose souvent des concours et cela prépare à la vie professionnelle qui n’est qu’une suite de challenges. »

Quelle a été l’implication de vos parents dans cette méthode d’éducation ?

Odile Desforges : « Ne travaillant pas, ma mère a voulu mettre toute son énergie au service de l’éducation de ses enfants. Entre deux grands cours (contrôle des connaissances en fin de chaque semaine), elle assurait notre préparation, expliquait les notions et se basait sur le cours pour concocter un apprentissage, étape par étape, extrêmement construit. A la maison, nous avions donc un rythme de vie très cadré où ma mère avait à cœur de vérifier que nous avions compris. Elle demandait un niveau d’exigence qui nous préparait très bien au Grand Cours. En même temps, elle avait confiance en ses enfants, elle avait confiance en notre réussite. Et quand l’exigence se mêle à la confiance, deux grands facteurs de succès sont réunis ! »

En quoi le cours Hattemer a-t-il maintenu ce niveau de formation aussi élevé ?

Odile Desforges : « Mon père a suivi le cours Hattemer et moi-même ensuite, lors de mon primaire. Il confère des bases extrêmement structurantes, extrêmement solides qui constituent le premier apprentissage de l’enfant. Bien que n’en ayant pas une expérience récente, lorsque je rouvre les livres d’exercice Hattemer que j’ai conservé, je vois que cet enseignement se situe à un niveau au-dessus de la plupart des formations d’aujourd’hui. Ce fondement doit rester. C’est ce qui fait le succès du cours Hattemer. »

Conseilleriez-vous à d’autres parents de faire le choix de cette scolarité ?

Valeurs_Hattemer AcademyOdile Desforges : « Le choix d’une scolarité est très individuel. Cela dépend des enfants, de votre lieu d’habitation, de votre mode de vie et il dépend également de l’investissement que, en tant que famille, vous souhaitez donner à l’enseignement. Le cours Hattemer, avec sa méthode originale et solide, son rythme hebdomadaire, doit dans tous les cas perdurer. Les familles qui le veulent doivent pouvoir le choisir. Car, dans une démocratie, chacun doit pouvoir choisir comment il élève ses enfants pour lui et pour son mode de vie. »

Elevée au rang de Chevalier de l’ordre de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite, Odile Desforges nous donne un aperçu d’un parcours réussi. A présent, c’est avec confiance et sérénité qu’elle veille sur celui de sa petite-fille qui suit, tout comme son père et son frère en leur temps, sa scolarité chez Hattemer.