Actualités

Le latin et le grec sont tellement présents dans notre langue quotidienne que nous en oublions l’origine. Son usage n’est plus l’apanage des érudits… à moins que l’on vienne en restreindre l’accès à l’heure où la maîtrise de l’orthographe et du vocabulaire devient un signe extérieur de « richesse intérieure ».

Pour démontrer l’héritage important des langues anciennes dans notre quotidien, nous vous invitons à compter le nombre de mots ou locutions en latin ou grec se trouvant dans cet article (textes et images compris).

Les 3 premiers qui enverront la bonne réponse gagneront le livre « Guide romain antique » (G. Hacquard)

Ultimatum : réponse avant le 7 mai 2015

(réponse à envoyer à Madame Anne Patrinos via l’adresse : apatrinos@hattemer.fr)

En ces temps de débat sur l’enseignement des langues anciennes au collège, il est sans doute utile d’en rappeler tout l’intérêt.

Il est souvent question, à l’heure actuelle, d’interdisciplinarité au sein des nouvelles pédagogies. Quel enseignement mieux que les langues anciennes représente le meilleur de cette approche pédagogique, elles qui marient la grammaire, le vocabulaire, la littérature, les arts, l’Histoire, les sciences et la philosophie ?

De nombreuses idées reçues font reculer certaines familles et certains élèves face au choix de l’apprentissage du latin ou du grec : « le latin est une langue morte qui ne sert à rien ! » ou « il faut déjà être un bon élève pour s’inscrire en latin ! » ou encore « le latin ou le grec donnent beaucoup de travail » « il vaut mieux apprendre des langues vivantes que des langues mortes » et caetera. Tous ces a priori pourraient nous faire perdre notre [son] latin !

Voici quelques bonnes raisons d’étudier les langues anciennes :

Mieux connaître la langue française

Apprendre le grec - Hattemer AcademySavez-vous que la langue française emprunte plus de 80% de son vocabulaire au grec ou au latin ?

C’est un enseignement qui permet de mieux comprendre et de maîtriser la structure et le vocabulaire, de mieux appréhender la grammaire et de nettement progresser en orthographe.

L’étude de l’étymologie permet de comprendre ipso facto la formation des mots, de saisir leur sens et d’éviter les fautes lexicales.

Apprendre plus facilement les langues vivantes

De nombreuses langues européennes viennent, de près ou de loin, de la langue latine (70% des mots anglais par exemple). Apprendre le latin permet de mettre toutes les chances de son côté pour mieux les maîtriser.

Apprendre les déclinaisons grecques et latines permet également de mieux appréhender celles de l’allemand ou du russe.

Acquérir des compétences

L’apprentissage des langues anciennes permet de développer l’esprit logique, la rigueur et l’esprit de synthèse.

Il faut, certes, apprendre des déclinaisons « par cœur » mais cela améliore les capacités de mémorisation.

S’ouvrir l’esprit et se construire une solide culture

Louve Capitoline

Louve Capitoline

L’apprentissage des langues anciennes permet de découvrir les origines et bases de la culture française et européenne, profondément influencées par la Grèce et Rome.

Cet héritage gréco-latin est, en effet, à la base de nos traditions politiques, historiques, morales, littéraires et artistiques : nous y trouvons la naissance des concepts de référendum, de forum, de quota et de consensus, par exemple. Apprendre ces deux langues, c’est multiplier les occasions de réfléchir sur le sens de la vie collective et d’enrichir sa formation civique.

L’étude du latin ou du grec nécessite d’apprendre des leçons mais si le travail est régulier, ce ne sera pas une surcharge. La condition sine qua non, c’est avant tout d’être curieux et d’avoir l’envie de découvrir comment vivaient et parlaient nos ancêtres dans l’Antiquité !

Chez Hattemer Academy, dans un souci d’exigence et d’ambition et persuadés que les langues anciennes peuvent y contribuer, nous continuerons à proposer, en option, le latin  de la 6ème à la Seconde et le grec en 4ème et 3ème. Il est possible d’en commencer l’apprentissage à tout moment de la scolarité, sans contrainte d’agenda !

Nous espérons que ces quelques lignes lèveront tout véto sur l’intérêt de « cultiver son passé » pour assurer un cursus d’avenir !

N’hésitez pas à nous contacter pour en parler de vive voix.