Actualités

Chers parents,

Réforme de l'orthographeVous avez choisi de nous faire confiance pour l’instruction de vos enfants et vous êtes nombreux à les faire travailler sur les programmes  Hattemer Academy  de français. Ces programmes de français sont exigeants et nous n’avons jamais fait de concession sous l’influence des diverses réformes de programmes qui sont intervenues au fil des ans.

Aujourd’hui encore, nous sommes fiers de pouvoir affirmer aux très nombreuses familles qui ont choisi de nous suivre dans la voie de l’excellence que la dernière réforme de l’orthographe ne modifiera en rien nos programmes ni nos enseignements.

Sans entrer dans la polémique, nous tenons à vous préciser que cette réforme est en vigueur depuis 1990 et qu’elle a été adoptée par les programmes scolaires français dès 2008. Ces recommandations sont passées inaperçues jusque-là parce qu’elles n’ont rien d’obligatoire. Fort heureusement, les deux orthographes coexisteront et les deux graphies seront acceptées. Aucune nouvelle obligation de s’y référer donc.

L’actualité qui concerne cette réforme n’est pas liée à une décision de l’Education nationale. La généralisation de son enseignement à la rentrée prochaine a été décidée par les éditeurs scolaires pour les raisons commerciales que l’on imagine.

Livres francaisDans le primaire comme dans le secondaire, Hattemer Academy faisant exclusivement appel à ses propres ouvrages de français (nos livres de dictées et de grammaire publiés aux Editions Hattemer et nos fascicules de programmes autonomes) les simplifications qui concernent les accents circonflexes ou les traits d’union mais aussi l’orthographe de près de 2 000 mots ne seront pas prises en compte.

Nous continuerons donc à enseigner le français selon les mêmes règles, tel que nous l’avons appris et tel que nos illustres anciens élèves (Françoise Sagan, Jean-Paul Sartre ou Jean d’Ormesson, pour ne citer qu’eux) l’ont pratiqué.

Deux explications à cette prise de position ferme et conforme à nos valeurs : nous sommes opposés au nivellement vers le moins-disant pédagogique qui ne permet pas de transmettre à nos élèves l’amour de notre belle langue. Cet amour de la langue passe au primaire par sa maîtrise parfaite à l’écrit comme à l’oral et donc par l’enseignement de l’ensemble des règles de grammaire, conjugaison et orthographe qui, selon nous, doivent être acquises à la fin du cycle primaire. C’est dans cette même perspective de connaissance intime et étymologique de notre langue que nous recommandons fortement l’apprentissage du latin dès la 6e.

Par ailleurs, l’orthographe est une gymnastique de l’esprit dont il faut respecter toutes les règles sans chercher à la simplifier pour en faciliter la pratique. Nos élèves sont en quelque sorte de jeunes sportifs de l’intellect que nous entraînons afin de faire éclore le meilleur d’eux-mêmes. Notre position est exclusivement dictée par l’intérêt de nos élèves : nous entendons aider chaque enfant à exploiter au mieux ses ressources. Cela passe entre autres par une parfaite maîtrise des subtilités du français écrit afin de les armer pour convaincre, chercher, réfléchir et échanger.

Alors chers élèves, ne cédez pas au laisser-aller (avec un trait d’union) ! Travaillez assidûment (avec un accent circonflexe) votre orthographe. C’est ainsi que l’on nous l’a léguée, alors assumons notre devoir de la protéger !