Enseignement privé depuis 1885

Une question ?
Nous vous appelons !

Espaces utilisateurs

Actualités
Retrouvez les nouvelles sur l'école, la pédagogie et les événements Hattemer

Inscription

OU
OU

« La clé de la réussite reste l’organisation et la discipline »

Témoignage de la Famille Traineau – Thomas (15 ans – Seconde), Marion et Clémence (13 ans – 4ème), inscrits au sein d’Hattemer Academy depuis septembre 2015.

 

Quelles sont les raisons qui vous ont amenés à inscrire vos enfants au sein d’Hattemer Academy ?

La première raison c’est que nous avions envie d’une relation familiale plus rapprochée et notre vie professionnelle nous le permettait. Nous cherchions également un niveau scolaire un peu plus élevé que celui que l’on pouvait avoir dans le cursus classique.

Nous avons également rencontré plusieurs familles qui rentraient d’expatriation et qui avaient bénéficié de l’enseignement à distance pour leurs enfants. Les parents étaient ravis de cette expérience d’école à la maison et cela nous a incité à prendre contact avec vous.

Nous avons la chance d’avoir une maison à la campagne, nous avons donc changé de cadre de vie pour faire cette expérience d’enseignement à distance. Cette maison était pour nous un atout supplémentaire pour réussir l’expérience plutôt que de rester le cadre de vie habituel.

 

Faites-vous la classe tous les deux à vos 3 enfants ?

La première année c’était le cas, on était présents quasiment non-stop en alternance, en dehors des moments où il y a des évaluations. Depuis le milieu de cette année, nous avons décidé d’un commun accord avec nos enfants de leur laisser une plus grande autonomie parce qu’ils ont eu le temps de se familiariser avec la méthodologie Hattemer. Par ailleurs, ils sont maintenant en mesure de s’organiser, de se faire un planning et d’avancer seuls, mais ils nous consultent de temps en temps lorsqu’il y a besoin.

 

Famille TraineauComment organisez-vous vos journées ?

Quand nous faisions travailler Marion et Clémence, elles faisaient les mêmes cours en même temps puisque nous étions là pour elles. Maintenant qu’elles sont plus autonomes, elles peuvent faire des choses différentes. L’une va plus vite en Histoire, l’autre va plus vite en Mathématiques… Mais elles s’observent l’une et l’autre, c’est-à-dire que si l’une des deux prend un peu d’avance sur une matière, l’autre essaye de la rattraper.

 

Avez-vous rencontré des freins avant d’inscrire vos enfants au sein d’Hattemer Academy ?

Les seuls freins que l’on a, c’est quand on fait des choix en dehors de la norme. Ces choix sont forcément soumis à des remarques, des réflexions ou des questionnements de l’entourage qui veulent en savoir plus et qui veulent comprendre pourquoi on fait ce choix.

Mais tout cela est vrai pour le choix de l’école à la maison, mais aussi pour d’autres choix que l’on fait dans la vie. A partir du moment où l’on est convaincu que c’est la ligne de conduite que l’on veut mener dans notre famille, il faut tenir le cap.

On pourrait penser que nous sommes des marginaux, mais nous voyons bien qu’on en parle dans les médias et qu’il y a aujourd’hui plus de 25 000 enfants qui sont inscrits en cours par correspondance.

 

Aujourd’hui dans votre quotidien, rencontrez-vous des difficultés dans votre expérience de scolarité par correspondance ?

Non, nous nous sommes bien organisés, nous savons où nous allons. Avec le système des semaines, des trimestres et le planning des devoirs à soumettre c’est facile d’être en phase avec votre méthode de travail. Pour cela, c’est très bien.

En revanche, il est clair que le niveau exigé par les Cours Hattemer est au-dessus de celui que les jeunes connaissent dans le milieu scolaire classique. Il a fallu un temps d’adaptation les premières semaines, nous avons beaucoup travaillé pour trouver le niveau d’Hattemer.

Thomas nous a même dit la semaine dernière « finalement j’ai passé le Brevet des Collèges l’année dernière, c’était super simple ! » mais nous avons conscience que c’était simple pour lui car il a suivi sa 3ème avec le programme d’Hattemer Academy. On ne sait pas si le Bac ce sera aussi simple, mais nous, en tant que parent, nous avons cette impression qu’Hattemer est au-dessus de la moyenne.

 

Selon vous, quelle est la clé de la réussite pour une scolarité par correspondance ?

La clé de la réussite reste l’organisation et la discipline. Il faut impérativement que la discipline familiale soit clairement établie, sinon cela ne peut pas marcher. Concernant l’organisation, c’est d’abord le respect de l’emploi du temps et la capacité de dire « les enfants, on a dit qu’on commençait à 8h30 donc maintenant, on y va ! ».

 

Un mot de conclusion ?

Oui, je voudrais préciser que j’aime bien le fait qu’il y ait tout le temps à la fin des cours un encart « Pour en savoir plus ». Je trouve que c’est chouette parce qu’un enfant qui veut en savoir plus sur un cours, un auteur, une situation a toujours des pistes. On ne l’utilise pas tout le temps cas nos semaines sont déjà bien remplies mais on sait que c’est là et cela nous évite des recherches. On sait surtout que c’est votre école qui nous le préconise, alors c’est forcément sérieux et de bonne qualité.

Je pense que cela permet de développer la curiosité des jeunes et c’est ce qui manque aujourd’hui car le système scolaire habituel n’incite pas à aller chercher plus ailleurs.

 

—————————————–

 

Après un an de scolarité à la maison, Thomas, le fils aîné de la famille TRAINEAU, a voulu suivre sa Seconde dans un établissement présentiel. Au bout d’une semaine de cours, il est finalement revenu sur sa décision et a repris la scolarité à domicile.

 

Pourquoi as-tu finalement voulu reprendre ta scolarité à distance ?

La première raison c’est parce que j’avais l’impression de perdre du temps au lycée ; je devais partir tôt le matin et dans la journée, si un professeur était absent, je n’avais pas le droit de sortir.

Pendant ces heures de permanence, le travail n’était pas optimisé car avec tous les amis autour, on a rapidement envie de faire autre chose.

Et pour finir, après le trajet du retour, je trouvais que c’était dur de se remettre au travail le soir. En comparant avec ma 3ème, finalement, je n’avais pas beaucoup de temps, alors qu’en travaillant à la maison, j’avais plus de temps.

 

Pourquoi as-tu voulu initialement retourner dans un établissement scolaire ?

Initialement, c’est parce que je voulais davantage voir mes amis, mais finalement, je préfère les voir moins mais travailler plus efficacement.

Malgré tout, je me rends compte que je vois pas mal d’amis car je fais de l’escalade deux fois par semaine et je fais du scoutisme même si je ne suis plus au lycée, donc ça ne me pose pas de problème.

 

Comment réagissent tes amis quand tu leur dis que tu fais l’école à la maison ?

Ils me demandent souvent comment ça se passe, je leur explique ce que je fais. Et au final ils se rendent compte que j’ai pas mal de temps pour moi, même si je travaille beaucoup. Je crois qu’ils sont assez surpris.