Enseignement privé depuis 1885

Une question ?
Nous vous appelons !

Espaces utilisateurs

Anciens élèves célèbres
Depuis 1885, des générations d’enfants, de toutes origines, de toutes religions, ont découvert le bonheur d’apprendre, en classe ou à la maison avec Hattemer. Certains sont devenus célèbres, tous ont joué un rôle actif dans notre société.

Inscription

OU
OU

Quelques anciens élèves de l’école Hattemer

Karim Aga Khan Karim Aga Khan
Empereur Bao-Daï Empereur Bao-Daï
Brigitte Bardot Brigitte Bardot
Pierre de Boisdeffre Pierre de Boisdeffre
Pierre de Boisdeffre
Pierre de Boisdeffre
je souhaite bonne et longue vie au Cours Hattemer, jeune centenaire qui ouvre les portes de l’existence à des enfants qui lui doivent leurs premières valeurs et les références qui les guideront plus tard.

J’ai gardé pour ma part, après tant d’années, le meilleur souvenir de ce premier contact avec les adultes et de mes premiers jeux d’enfants.

Alain Calmat Alain Calmat
Claude Cheysson Claude Cheysson
Jacques Chirac Jacques Chirac
Jacques Chirac
Jacques Chirac
Ancien président de la République Française

Lorsque le Cours Hattemer a pris l’heureuse initiative de fêter son centième anniversaire, j’ai ressenti comme un profond honneur que les responsables de cette commémoration veuillent bien me demander d’en assurer le haut patronage.

Je crois en effet que le premier résultat à mettre à l’actif de l’œuvre fondée en 1885 par Rose Hattemer tient à la qualité et à la diversité des hommes et des femmes qui y ont été formés et qui continuent à l’être aujourd’hui.

Le souci exceptionnel d’une éducation envisagée dans toutes ses dimensions, intellectuelles, mais aussi humaine et morale, explique certainement le développement continu de l’entreprise à travers un siècle marqué par de considérables bouleversements et une évolution culturelle particulièrement rapide.

Une seconde raison importante de la réussite de l’établissement est son refus de structures trop rigides et soumises aux risques d’une inadaptation permanente.

L’originalité de la méthode suivie consiste à prendre en pleine considération la personnalité, les besoins et les possibilités de chaque enfant grâce à des formules d’organisation suffisamment souples et à la pratique de contacts réguliers et confiants avec les familles.

L’attention notamment accordée aux enfants qui suivent parallèlement des études artistiques en est un des signes les plus remarquables.

Bruno Cremer Bruno Cremer
Etienne Dailly Etienne Dailly
Etienne Dailly
Etienne Dailly

On nous apprenait à travailler en profondeur, et les professeurs avaient sur leurs élèves un ascendant tel qu’on ne discutait pas. Ils savaient tout, nous en imposaient terriblement.

Je n’y ai pas mis mes enfants parce que c’était l’occupation et qu’on était où on pouvait, mais mon petit-fils est à Hattemer. Je leur dois beaucoup...

Olivier Dassault Olivier Dassault
Olivier Dassault
Olivier Dassault
Député de la 1ére circonscription UMP, Oise

Le grand cours était terrifiant et ma mère n’en a pas manqué un. Quant à mon institutrice, qui me fichait une peur bleue, elle avait un nom prédestiné : Mme Trouillet. J’ai quand même de formidables souvenirs d’Hattemer, surtout parce que c’était, dans les années 50, une des seules écoles mixtes.

Bernard Debré Bernard Debré
Jean-louis Debré Jean-louis Debré
Christophe Dechavanne Christophe Dechavanne
Patrick Dewaere Patrick Dewaere
Françoise Dorin Françoise Dorin
Françoise Dorin
Françoise Dorin

C’est surtout par frère interposé que j’ai fréquenté Hattemer. Il y a fait toute sa longue et brillante scolarité.

Je n’étais bonne élève que parce que j’étais hyper-consciencieuse, mais cela ne m’amusait pas. Je n’avais qu’une envie : me lancer dans la vie active, ce que j’ai fait un mois après le bac, avec mon père.

Malgré tout, j’ai gardé un excellent souvenir de mon année de philo, grâce à un merveilleux et très vieux professeur, Monsieur Berrod.

Elsa Elsa
Jacques Friedel Jacques Friedel
Bernard Gavoty Bernard Gavoty
Jacques de Lacretelle Jacques de Lacretelle
Jacques Lafitte Jacques Lafitte
Rainier de Monaco Rainier de Monaco
Stéphanie de Monaco Stéphanie de Monaco
Christine Ockrent Christine Ockrent
Jean d’Ormesson Jean d’Ormesson
Jean d’Ormesson
Jean d’Ormesson
Écrivain, chroniqueur, éditorialiste, acteur et philosophe français, membre de l’Académie française

C’est avec la méthode Hattemer que ma mère m’a appris à lire, à écrire et m’a enseigné le latin et le grec, auxquels elle-même ne connaissait rien. On recevait les cours toutes les semaines, puis on renvoyait les compositions. Et comme j’étais tout seul, j’étais toujours le premier…

Michel Polnareff Michel Polnareff
Michel Poniatowski Michel Poniatowski
Anne Queffélec Anne Queffélec
Anne Queffélec
Anne Queffélec

La gaieté reste le sentiment dominant de mes études à Hattemer !

J’ai aimé noircir des dizaines de cahiers, assise derrière un pupitre dont le vernis écaillé gardait la trace de l’angoisse ou de la distraction des élèves, en écoutant passionnément de merveilleux professeurs, véritables personnages de théâtre mettant en scène leurs cours avec un sens du suspens hitchcockien ! Merci à eux !

Yann Queffélec Yann Queffélec
Yann Queffélec
Yann Queffélec
Écrivain

Le grand cours était un vrai moment de théâtre. Les mères qui y assistaient se faisaient concurrence à travers nous : on était leurs petits chevaux. Pourtant je garde de cette école un souvenir fantastique, j’y ai appris pour toujours à maîtriser la syntaxe, la grammaire.

Édouard de Rothschild Édouard de Rothschild
Dominique Frémy Dominique Frémy
R. de Pourtales R. de Pourtales
Françoise Sagan Françoise Sagan
Françoise Sagan
Françoise Sagan

J’ai gardé un excellent souvenir d’Hattemer parce que c’était pour moi l’apprentissage de la liberté.

J’y ai fait ma première et ma philo, après des écoles de filles pas très amusantes. Là, c’était mixte, humain, insouciant.

Véronique Sanson Véronique Sanson
Jean-Paul Sartre Jean-Paul Sartre
Anne Sinclair Anne Sinclair
Anne Sinclair
Anne Sinclair

Dans les petites classes c’était le bonheur absolu, même si le vieux système préceptoral demandait des parents très disponibles... "

" Je détestais le " grand cours " auquel assistaient les parents, depuis qu’une mère m’avait dénoncée pour avoir passé un buvard à ma voisine. Je l’ai haïe !

D’Hattemer, je n’ai gardé que le sucre de la madeleine. "