Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

Être à la fois parent et enseignant

Sauter le pas de l’enseignement à distance est une chose, devenir le partenaire et l’accompagnateur de son enfant sur le chemin de l’instruction est une aventure que peu regrettent. Une occasion de revenir sur certains poncifs angoissants et conforter tous les parents dans leur rôle d’accompagnants de leurs enfants.

 

Parents contre enseignants ?

Les années passent, les générations se succèdent et un gouffre semble se creuser entre les enseignants et les parents des enfants scolarisés dans un système classique aux classes saturées d’élèves. Un état de fait qui rend difficile une prise en compte spécifique de chaque enfant, individuellement. La situation se détériorant dans la classe, le dialogue s’étiole entre parents et enseignants. Et à l’heure où le rapport PISA (Programme international pour le suivi des élèves) sonne régulièrement l’alarme, pointant les mauvais résultats de l’Éducation nationale française, la confiance s’étiole et le ton monte entre les parents et l’école de leurs enfants.

 

Parents, premiers éducateurs de leurs enfants

Le respect qu’inspiraient depuis des lustres les blouses noires fait un peu oublier un principe fondamental, pourtant répété et gravé à l’envi dans tous les textes officiels nationaux ou internationaux : « L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant. Elle appartient aux parents jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. (Art.  371-1 du code civil). De son côté, l’Union européenne confirme ce droit : « L’État, dans l’exercice des fonctions qu’il assumera dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, respectera le droit des parents d’assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques. (Art. 2 de la Convention européenne des droits de l’Homme).

 

parent enseignant

 

En marche vers l’organisation

En tant que premier éducateur de votre enfant, vous avez déjà fait le choix de scolariser ce dernier à domicile ou bien encore vous vous apprêtez à le faire, pour son bien et pour son épanouissement. L’école à distance que vous choisirez sera là pour vous accompagner dans le contenu de l’enseignement dispensé à celui-ci. À vous de créer les conditions les plus adaptées à une scolarisation à domicile de qualité. Dédiez une pièce spécifique de votre domicile à ces temps de transmission. Un lieu calme, clair, ordonné, pour rendre propice l’apprentissage et la concentration. À vous aussi de faire un point régulier avec votre enfant pour qu’il prenne en main son emploi du temps. Votre rôle : lui apprendre à apprendre seul progressivement. En établissant une juste distance entre votre enfant et sa mission, celle de grandir en intelligence, vous établirez un nouveau lien de confiance et de respect mutuel ; un lien que l’équipe Hattemer Academy se propose de vous aider à construire et à renforcer au fil des mois par le déploiement d’un parcours d’apprentissages adaptés.

 

Un esprit sain dans un corps sain

Rien ne sert d’enchaîner les heures pour se donner bonne conscience. Il est bon de répartir sainement votre temps sur des plages horaires raisonnables : entre 6 heures pour le collège et 8 heures par jour pour le lycée doivent être consacrées à l’apprentissage. Ensuite, à vous d’organiser des temps récréatifs et pédagogiques, comme le bricolage, la cuisine, le jardinage, une visite de musée bien ciblée. Le sport doit également tenir une place non négligeable dans le quotidien de votre enfant. À ne jamais se dépenser, son esprit arrivera rapidement à saturation et dans un état de tension qui mettrait à mal le climat de sécurité que vous vous étiez évertué à instaurer.

 

Éduquer par l’exemple

En tant qu’adulte, vous savez ce qui vous fait avancer : les compliments, les encouragements, les retours constructifs, les points d’étape. Votre enfant fonctionne de la même façon. Et vos éventuelles pertes de patience peuvent le déstabiliser. Adoptez un discours positif. Evitez les paroles blessantes et attelez-vous, vous aussi, à une hygiène de vie qui soit un exemple pour votre enfant : lever à heure fixe, respect du programme fixé, suivi régulier du contenu des cours. Car l’intérêt que vous porterez à la progression de votre enfant sera le moteur de sa motivation. Grandir sous votre regard bienveillant ne se limite pas aux prouesses sportives : votre enfant a aussi besoin de votre assentiment pour mûrir intellectuellement. C’est cela aussi le rôle de parent.

 

Vous avez trouvé cette page intéressante ? Partagez-la !