Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

Apprendre son cours efficacement en trois étapes

A partir du collège et encore davantage au lycée, il est demandé aux élèves de retenir et de savoir mobiliser des connaissances de plus en plus diverses et complexes, dans chacune des matières.  Pourtant nombre d’entre eux restent des heures à leur bureau sans parvenir à apprendre de manière autonome et durable. Conseils pratiques pour gagner en efficacité.

 

 

Etape 1 : comprendre et s’approprier le cours

 

Que vous soyez en cours présentiel, face à une vidéo ou face à un support écrit de cours, commencez par écarter toute distraction en éloignant téléphone et internet, pour une concentration maximale. Prenez des notes personnelles, notez les points difficiles sur lesquels vous devrez revenir et peut-être poser des questions.

Comme l’explique Anne Patrinos, directrice pédagogique des cycles collège et lycée Hattemer Academy : «  il ne suffit pas de lire et d’apprendre par cœur pour retenir. Il est primordial de bien comprendre et de s’approprier le cours. Pour cela je conseille de le reformuler avec ses propres mots, de s’en faire un résumé. On doit ensuite se demander ce que l’on a compris et retenu et revenir sur les éventuelles notions posant problème ».

Une fois les points d’ombre éclaircis, vous pouvez préparer le plan visuel du cours, en mettant en évidence son architecture : titres, sous-titres, exemples… Il s’agit d’une démarche active d’appropriation du cours, par exemple en regroupant l’essentiel des points-clés sur une fiche. N’hésitez pas à souligner, à utiliser des couleurs, des schémas ou des symboles qui vous parlent.

Si votre mémoire est plus auditive que visuelle, vous pouvez reformuler le cours à voix haute. Certains élèves vont jusqu’à s’enregistrer sur leur téléphone, afin de pouvoir le ré-écouter plus tard.  

Enfin, n’oubliez pas que le cerveau retient mieux s’il peut faire des liens. Il est donc nécessaire d’associer des notions déjà connues à celles qu’on que l’on doit apprendre, mais aussi de faire des associations transversales entre matières Plus on agrémente son cours de réflexions et de recherches personnelles, plus on le retiendra facilement. C’est pourquoi les supports de cours Hattemer Academy incluent le plus souvent une rubrique « pour aller plus loin », proposant des liens internet et des ouvrages complémentaires à la leçon.

 

Etape 2 : mémoriser le cours

 

Il est conseillé de laisser un temps entre l’appropriation et la mémorisation. Vous pouvez passer à une autre matière ou faire une pause et aérer votre esprit avec une activité extérieure, avant de passer à la deuxième phase.

Cette étape est facilitée par le travail réalisé en amont mais l’apprentissage par cœur des points principaux demeure indispensable. Pour cela, vous pouvez relire vos fiches, réciter à haute voix seul ou à quelqu’un de votre entourage. Certains élèves ont besoin de marcher, de bouger ou de gesticuler. D’autres vont recopier plusieurs fois les points à apprendre ou réécouter dans le bus leur cours préalablement enregistré !

A chacun d’expérimenter et de trouver ce qui lui convient le mieux, il n’y a pas de recette miracle. Anne Patrinos conseille : «  la mémorisation est facilitée en imaginant toutes les questions pouvant être posées sur le cours et en y répondant. Par exemple pour  retenir le théorème de Pythagore, il faut en apprendre le principe mais aussi d’où il vient, à quoi il sert, dans quelles disciplines il est applicable… »

 

Etape 3 : réviser

 

Les révisions sont nécessaires pour s’assurer de l’acquisition des connaissances sur le long terme. Pour cela pratiquer la méthode des répétitions espacées constitue une excellente habitude.  En effet, il est plus efficace de réviser peu de temps mais en plusieurs fois, plutôt qu’énormément juste la veille de l’évaluation ou de l’examen. Pour qu’une notion nouvelle s’inscrive définitivement dans la mémoire, elle doit avoir été rencontrée plusieurs fois et dans différents contextes.

Les exercices d’application ont donc cet intérêt d’entraîner l’esprit à utiliser la notion en s’adaptant à des situations différentes. Comme pour un sportif, l’entraînement n’est pas à négliger !

Anne Patrinos conclue : « en enseignement à distance, nos élèves appliquent des techniques pour apprendre seuls. Ils sont guidés par les fascicules de cours et les conseils de leurs professeurs mais c’est la mise en pratique personnelle qui compte le plus. » Et lorsqu’on a bien construit sa méthode personnelle d’apprentissage, c’est utile toute la vie !

 

 

Vous avez trouvé cette page intéressante ? Partagez-la !