Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

Le collège, tremplin pour une ouverture à l’international

Dernière de classe en Europe et au 29ème rang dans le monde en termes de maîtrise des langues étrangères, la France semble vouloir rattraper son retard, malgré quelques atermoiements.  Convaincu de l’importance de cet apprentissage dans un contexte d’internationalisation croissante des échanges, le Cours Hattemer propose, pour ses cursus de scolarité en classe ou à distance, l’enseignement de deux langues vivantes dès la 6ème.

 

Le législateur européen, premier promoteur de l’enseignement des langues étrangères

Le diplôme du Bac en poche, le futur étudiant est sensé « comprendre l’essentiel d’un sujet concret ou abstrait dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Il peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif. Il peut émettre un avis sur un sujet d’actualité et en débattre. » Pourtant, la réalité est tout autre. En effet, 1/3 des Français ne parlent aucune langue étrangère et seulement un Français sur 5 maîtrise couramment l’anglais. A l’école, les élèves suivant un cursus dans le système classique ne sont que 14 % à obtenir un bon niveau en langue vivante 1 ; ils ne sont plus que 11 % pour la seconde langue. Plus généralement, 40 % des Français affichent un niveau de base lorsqu’il s’agit de parler une langue étrangère.

 

La France, à la traîne sur le terrain mais volontaire dans les textes

Pour les sénateurs, l’enseignement des langues étrangères est bien la voie royale pour l’ouverture à la diversité au sein de l’union européenne. Ainsi, la création des classes bilangues au début des années 2000 contribue-t-elle à cet effort en proposant l’apprentissage d’une seconde langue vivante dès la 5ème. Un temps mises sur la sellette, les classes bilangues, semblent de nouveau avoir le vent en poupe, à la plus grande satisfaction de Hattemer Academy qui mise sur l’apprentissage de deux langues vivantes dès la classe de 6ème dont le chinois.

 

Des outils pour parler, pratiquer et approfondir

Réparti sur 4 heures tout au long de la semaine, le programme d’apprentissage bilingue anglais du cursus à distance se décline en 30 séances annuelles ponctuées d’une demi-heure hebdomadaire en face à face avec un professeur natif par visio-conférence. Une opportunité pour les élèves du cours à distance de progresser à l’oral. Une nouveauté aussi pour les enfants, habitués à un enseignement académique centré sur l’écrit.

 

Le Collège, marchepied d’une ouverture à l’international

Alors que le Brevet des Collèges ne sanctionne aujourd’hui qu’une langue vivante, Hattemer Academy combine un enseignement méthodique des langues, centré sur la grammaire et l’analyse des mots, doublé pour la filière anglais bilingue d’une pédagogie à l’anglosaxonne privilégiant la prise de parole à l’oral. Son but ? Accompagner les enfants scolarisés à domicile ou en cours dans son établissement parisien, jusqu’à les rendre éligibles à son nouveau cursus : le Dual-Diploma.

 

Le Dual-Diploma : un double diplôme franco-américain

Accessible depuis la rentrée de septembre 2017, cette section s’appuie sur un partenariat avec Academica, principale institution de charters schools aux Etats-Unis, avec 150 écoles partenaires, plus de 100 000 élèves accueillis chaque année et une équipe de plus de 4500 professeurs.

 

Paroles de parents

« Concernant l’option anglais bilingue, il s’agit d’un niveau qui nécessite un accompagnement pour vérifier l’assimilation des connaissances d’autant plus que l’ensemble des consignes sont exclusivement rédigées en anglais dès le deuxième trimestre. Dans un premier temps, elle travaille en autonomie, apprend son vocabulaire, réalise ses exercices et lit le cours de civilisation ou des versions abrégées de littérature anglaise au programme. J’interviens ensuite pour revoir la règle de grammaire et échanger sur ses lectures. Les progrès qu’elle a faits en anglais sont impressionnants, aujourd’hui elle comprend rapidement les textes et dialogues proposés dans le cours et souhaite déjà entamer la lecture de la saga Harry Potter en anglais.

 

C’est avec vous qu’elle échange en anglais ?

Oui, elle échange avec moi mais c’est surtout avec Lolla, sa professeure d’anglais par visioconférence qui reprend tout le vocabulaire, corrige les exercices avec elle et revoit la lecture. Elle prend également le temps d’apporter des précisions aux règles de grammaire si ma fille le demande et engage souvent des discussions pour illustrer ces règles. Dans le cadre de la 6ème Anglais bilingue, 10 leçons par visio-conférence sont prévues chaque trimestre, intégrées au cursus Hattemer Academy. Ma fille attend toujours avec impatience ses cours par visio-conférence et elle apprécie beaucoup sa professeure. » (témoignage de la maman d’une élève de 12 ans, inscrite en 6ème Anglais bilingue pour l’année scolaire 2016/2017.)